Nicolas Chaignot

Docteur en sciences politiques et sociales



Chercheur, Post-doctorant
Courriel : nchaignot@gmail.com
Téléphone : 01 44 10 78 22 ou 06 59 82 50 26
Télécopie : 01 44 10 79 41


Parcours universitaire et professionnel

Chercheur en sciences humaines du travail depuis 2010
Lauréat du prix Le Monde la recherche universitaire, 14e édition, 2011
Doctorat en sciences politiques et sociales, European University Institute, Firenze, 2010, sous la direction de Peter Wagner
Master de philosophie de la politique, de l'économie et du droit, Paris-Ouest, 2001
Master de Science Politique, Paris – La Sorbonne, 2000

Activités de recherche

Ses recherches portent sur les questions de philosophie politique, du droit et de théorie sociale et du droit, qui ressortent des analyses issues de « la clinique du travail ». Sont ainsi développées, les problématiques du consentement et de la résistance à la servitude volontaire, de la modernité, de l'esclavage, et du droit du travail et de la santé, dans une perspective interdisciplinaire.

Responsabilités scientifiques et projets en cours

Responsable du séminaire interdisciplinaire « Clinique du travail et évolution du droit » (2011-2013).

Publications

Avec comité de lecture :
 La servitude volontaire aujourd'hui. Esclavages et modernité, Paris : PUF, Mars 2012. Collection partage du savoir. Prix le Monde de la Recherche universitaire.

« Travailler dans le contexte des nouvelles formes d'organisation du travail : de quelle(s) résistance(s) parle-t-on ? », Nouvelle revue de Psychosociologie, à paraître.

 L'esprit de Philadelphie de Alain Supiot, Note de lecture, Travailler n°25 – 2011.

 « La servitude volontaire dans le management moderne », le Mensuel de l’Université, Mai 2006.

Sans comité de lecture
 « Servitude volontaire et clinique du travail : quand la philosophie politique interroge le sens du travail », Regards Cliniques, décembre 2011.

 Rapport d'études (contributions): Entre vie professionnelle et vie personnelle : la place du travail et du sujet, Rapport d'études sous la direction de Jean-Claude Valette et de Christophe Dejours, IRES, 2008, AO 14931, 235 pages: « L’historicité du travail salarié et du droit du travail à la lumière du concept de vie personnelle », (p. 46-52.) ; « Quelles transformations du management moderne ? », (p.62-73.) ; « Critique de l’idéologie de la « conciliation » de la vie personnelle et de la vie professionnelle », (p.91-104.)

 « La peur et le courage face à la mort dans les Essais de Montaigne : pour une philosophie de l’émancipation » , dans Sécurité au travail et Sécuritarisme : approches clinique et philosophique, Sous la coordination de Christophe Dejours et d’Éric Hamraoui, Action Concertée Incitative « La peur et les risques », Ministère de la Recherche, juillet 2006.

« L’'arresto' en flagrance et le 'fermo' dans le droit italien », dans Conseil National des Barreaux, « La garde à vue dans tous ses états », Les Cahiers du Conseil National des Barreaux, mai 2005, p. 99-103.

« Pour la reconnaissance du droit du travail en prison », Ban public, Association pour la communication sur les prisons et l'incarcération en Europe. Mars 2003.
http://prison.eu.org/spip.php?article2939